Fourni par Blogger.

vendredi 23 décembre 2016

Info-News

Gorbatchev : L’OTAN n’a pas promis de ne pas s’élargir à l’Est

Il existe une opinion qu'au cours des négociations sur la réunification de l'Allemagne, l'OTAN a promis à l'URSS qu'il n'y aura pas de l'élargissement à l'Est de l'Europe. Ce mythe est souvent répété en France, cependant il n'existe pas des documents prouvant cette "promesse". D'autant plus que Mikhaïl Gorbatchev lui-même a réfuté ce mythe. Voici la traduction de l'article paru le 9 novembre 2014 sur l'agence de presse russe RosBalt.

MOSCOU, 9 novembre [2014]. Ex président de l'URSS Mikhail Gorbatchev a réfuté le mythe concernant la promesse, lors des négociations sur la réunification de l'Allemagne en 1990, sur la non-extension de l'OTAN à l'Est [de l'Europe].

« La traité de Varsovie existait encore et cette question n’était pas encore sur la table », - a dit Gorbatchev.

Selon lui, dans l'accord "deux plus quatre" daté 1990 il s'agissait du territoire de la RDA. Dans l'accord il était stipulé que "les armes nucléaires ni les troupes de l'OTAN" ne peuvent pas être stationnés là-bas. En outre, au cours de quelques années le nombre d’effectif de la Bundeswehr devrait être diminué.

« Tout cela a été effectué », - a souligné Gorbatchev.

Sur la question directe : Est-ce qu'il faut considérer comme mythe l'idée qu'il a été trompé par les partenaires occidentaux, ex président de l'URSS a répondu : « Oui, en réalité c'est un mythe. La presse a bien participé à la création de ce mythe ».

Source : RosBalt
Read More

dimanche 26 juin 2016

Info-News

La Pologne initie la création de l’Assemblée parlementaire des pays de groupe de Visegrád, de l’Ukraine et de la Roumanie

La Pologne initie la création de l’Assemblée interparlementaire qui représenterait les pays de groupe de Visegrád (Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie) et deux pays-voisins – l’Ukraine et la Roumanie.

Selon Ukraine Today, une telle initiative a été annoncé par Marek Kuchciński, président du Sejm (parlement polonais) lors d’un forum de développement qui a eu lieu le 26 juin 2016 à Trouskavets en Ukraine.

« Nous voulons offrir à nos partenaires tchèques et hongrois de créer une Assemblée commune non seulement dans le format de quatre pays mais en y incluant l’Ukraine et la Roumanie. » – a déclaré Monsieur Kuchciński.

Selon lui, la coopération est actuellement assez faible et afin de la renforcer il faut développer l’infrastructure et d’améliorer la situation économique dans la région. Le 1 juillet 2016 la Pologne assume la présidence au sein du groupe de Visegrád et le concept d’une telle Assemblée interparlementaire sera discuté lors de forum économique le 8-10 septembre 2016 à Krynica-Zdrój en Pologne.
Read More

dimanche 5 juin 2016

Info-News

L’Indonésie achètera les VTTs ukrainiens BTR-4M

L'Indonésie a l'intention d'acheter de nouveaux VTTs BTR-4M améliorés ukrainiens pour les besoin du Corps des fusiliers marins indonésiens (KorMar). Le BTR-4M ukrainien devra remplacer les véhicule de transport de troupes BTR-80A qui sont actuellement en service dans le KorMar indonésien.

Selon Defence Blog, les négociations entre l'Entreprise d'Etat du commerce extérieur ukrainien "SpetsTechnoExport" et les représentants du Ministère de la défense indonésien ont eu lieu à la fin de 2014 à Djakarta (Indonésie).

BTR-4M dispose d'un moteur allemand Deutz et l'amélioration actuelle l'a rendu totalement amphibie. La marine indonésienne a l'intention de les utiliser pour les opérations menées sous l'égide de l'ONU, ainsi que pour les besoins de la défense nationale. Le premier BTR-4M sera livré à l'Indonésie déjà cette année et doit être testé localement avant la mise en œuvre d'un contrat de 50 VTTs a lieu.

Source : Angkasa
Read More

mercredi 1 juin 2016

Info-News

La Russie déploie 28e brigade d’infanterie motorisée près de la frontière ukrainienne

La Russie redéploie sa 28e brigade d'infanterie motorisée de Iekaterinbourg à Klintsy, situé à environ 50 km de la frontière ukrainienne. Auparavant, cette brigade a été stationné à l'arrière russe, près de Kazakhstan.

Le 30 mai les troupes et l'équipement militaire ont commencé à arriver à Kintsy. Selon les sources locales quelques 7000 soldats seront déployés dans la ville. Le premier échelon a été accueilli avec un orchestre militaire. Comme le rapporte Kintsy.info, le chef du 3e détachement de la brigade, major Vitaliy Sokolov, a informé que 214 soldats sont arrivés en tant que première vague et que chaque jour des troupes supplémentaires vont venir dans la ville.

Auparavant, Oleksandr Turchynov, chef du Conseil de la sécurité et de la défense nationale d'Ukraine, a déclaré que la Russie est prête à poursuivre l'agression militaire contre l'Ukraine. La Russie n'a mis en œuvre aucun d'engagements pris dans le cadre des accords de Minsk-2 et continue d'intimider l'Ukraine. Tenant compte du redéploiement des troupes russes près de la frontière ukrainienne, ainsi que l'absence de volonté de la part des dirigeants russes pour mettre en œuvre le Minsk-2, peut, en effet, indiquer que la Russie est prête à aggraver la situation.

Read More

jeudi 17 juillet 2014

Info-News

La Russie bombarde l’Ukraine à travers la frontière avec un BM-21 « Grad » (preuve vidéo)


Les habitants de la ville de Goukovo (région de Rostov, Russie), qui se situe près de la frontière avec l’Ukraine, ont filmé les vidéos du lance-roquette multiple BM-21 « Grad » russe tirant en direction de l’Ukraine.


Aujourd’hui, il y a trois vidéos confirmant que la Russie a bombardé l’Ukraine. Une vidéo a été publiée par un citoyen russe Dmitriy Tlyustangelov sur sa page VK (Facebook russe), mais plus tard il a supprimé la vidéo, pourtant il était trop tard, la vidéo a été copiée par d’autres personnes et téléchargée sur Youtube. Il n’y a pas d’information sur l’identité des personnes ayant filmé les deux autres vidéos, mais elles montrent la même chose de différentes positions.

Sur la vidéo ci-dessous nous pouvons voir clairement que le « Grad » russe bombarde les détachements ukrainiens de troupes anti-terroristes sur le territoire de l’Ukraine. La voix de fond dit en russe : « Что это такое? Это с Града стреляют. » – Qu’est-ce que c’est ? C’est un « Grad » qui bombarde.


La communauté internet a comparé les vidéos avec le terrain sur les cartes. Et nous pouvons clairement voir la position du lance-roquette russe « Grad » BM-21 ainsi que la position d’un caméraman.




Sur la deuxième vidéo la voix de fond dit la chose suivante en russe : « Вот так вот весело в городе Гуково, ребята. Хуячит Град. » – Voilà, les gars, comment c’est drôle dans la ville de Goukovo. Les « Grad » niquent (bombarde). Sur la troisième vidéo nous entendons, en russe : « Ну и всё. Второй раз только. » – Et c’est tout. [Les bombardements] pour la deuxième fois seulement.

C’est déjà la deuxième fois cette semaine que les Russes eux-mêmes postent des photos et des vidéos des troupes russes directement impliquées dans la soi-disant « crise » en Ukraine, en réalité guerre russo-ukrainienne à partir du moment où il existe des affrontements directs entre les armées russes et ukrainiennes. Cependant, il n’y a pas de déclaration officielle de guerre pour le moment.

Je dois rappeler, qu’il y a quelques jours, un douanier russe Artem Karat a publié sur Instagram les photos des VTTs russes traversant la frontière russe en direction de l’Ukraine. Voici l’article écrit par By24.org (en russe).

Peut-être que ces nouvelles preuves suffiront pour que l’UE adopte des sanctions sérieuses contre la Russie, et peut-être cela influencera la France à annuler le contrat de vente des BPCs Mistrals à la Russie.

Source : Zik.ua | By24.org
Read More

jeudi 20 mars 2014

Info-News

L’Ukraine introduira un régime des visas avec la Russie

L’Ukraine introduira un régime des visas avec la Russie, conséquence de l’agression russe.

Ceci a été annoncé par Andriy Paroubiy, chef du Conseil National de Défense et de Sécurité de l’Ukraine.

« La tâche d’introduire un régime des visas avec la Fédération de Russie a été confiée au ministère des Affaires Etrangères de l’Ukraine. » – a déclaré M. Parubiy durant un briefing.

Source : Info-News
Read More

mardi 11 mars 2014

Info-News

Le SBU a arrêté un saboteur russe

Le Service de sécurité d’Ukraine (SBU) a empêché un sabotage visé contre les citoyens Ukrainiens dans la région de Donetsk (Ukraine) et a arrêté un citoyen (37 ans) de la Fédération de Russie, qui était responsable de la création des groupes subversifs armés afin de déstabiliser la situation en Ukraine. Cette information a été annoncée lors d’un briefing par Valentyn Nalyvaytchenko, chef du SBU.

« Le détenu est dangereux parce qu’il n’était pas un criminel ordinaire, mais un saboteur bien formé et professionnel. Et cette personne marchait sur le sol de la région de Donetsk avec des explosifs et a créé des groupes de sabotage afin d’organiser des explosions dans les lieux publics très fréquentés. » – a déclaré M. Nalyvaytchenko.

« Ce groupe est un travail des services de renseignement étrangers dans sa pire forme – le sabotage. » – a-t-il ajouté.

Selon le Service de sécurité d’Ukraine, l’individu arrêté a organisé les activités de nombreux groupes extrémistes, et leur à fourni des armes et des explosifs. Il possède une expérience de service dans les points chauds dans la Fédération de Russie (Daguestan, Ossétie, etc.). La nuit dernière il a été arrêté par les agents du SBU en collaboration avec la police. Dans ses affaires personnelles, des composants pour la fabrication des engins explosifs on été retrouvés, y compris des détonateurs et des substances ressemblant à des explosifs plastiques. Le Service de sécurité d’Ukraine a lancé une procédure pénale en vertu de l’Article 263, Partie 1 du Code pénal de l’Ukraine (La manipulation illicite d’armes, de munitions ou d’explosifs).

Source : Info-News
Read More

lundi 10 mars 2014

Info-News

L’entrée en Ukraine a été refusée à 342 Russes lors des dernières 24 heures

Dans le cadre de l’opération conjointe « Frontière », impliquant le Service des gardes-frontières, le Ministère de l’Intérieur et le Service de sécurité de l’Ukraine, 342 citoyens russes se sont vu refuser l’entrée en Ukraine. Ces Russes pourraient participer aux événements visant à la déstabilisation de la situation en Ukraine. Depuis l’invasion russe, plus de de 3,500 citoyens russes, dont 16 journalistes, n’ont pas été autorisés à entrer l’Ukraine.

« [Ces Russes] transportaient des symboles à caractère provocateur et des outils qui peuvent être utilisés pour blesser le corps. » – a déclaré le Service de presse du Service d’Etat des gardes frontières d’Ukraine.

Pour les dernières 24 heures l’aviation de patrouille du Service des gardes-frontières d’Ukraine a examiné 180 km de frontière ukraino-russe et 200 km de frontière ukraino-moldave.

Les unités des départements d’Azov et de mer Noire (basés en Crimée) continuent de protéger la frontière de l’Etat. « Les représentants du Service des gardes frontière d’Ukraine utilisent toute la gamme des moyens disponibles dans une situation très dynamique et tendue. Pour le moment, la moitié des postes d’observation technique ne fonctionnent pas en raison des actions de prétendue « autodéfense » (les troupes russes sans insigne). » – dit le Service de presse du Service d’Etat des gardes-frontières d’Ukraine.

Source : Info-News
Read More

dimanche 9 mars 2014

Info-News

Les occupants russes ont posé des mines et lancé un ultimatum

Conformément au nouvel ultimatum, les soldats ukrainiens à Eupatoria (Crimée, Ukraine) doivent rendre leurs armes avant 20h00 (temps de Kyiv).

Selon Dmytro Tymtchouk, directeur du Centre d’études militaires et politiques, les occupants russes en Crimée continuent de poser des mines dans les alentours du village de Tchonhar.

« Ce matin la pose de mines à côté du village de Roumchyno a été révélé. » – a-t-il dit.

Il a ajouté qu’aujourd’hui, vers 10h00, les représentants les forces d’auto-défense de Crimée (voir les troupes russes) ont lancé l’ultimatum au Commandement du régiment de défense aérienne basée à Eupatoria.

« Le personnel de notre unité militaire a reçu un ultimatum, mais nous ne prévoyons pas de rendre les armes et nous tiendrons jusqu’au bout. L’ultimatum expire à 20h00, après cette heure, l’ennemi menace d’utiliser la force. » – a-t-il déclaré.

Conformement à cet ultimatum, si les troupes ukrainiennes ne rendent pas les armes avant 20h00, il y aura une tentative d’assault de leur base. Les journalistes ne doivent pas approcher les alentours de la base militaire à une distance de moins de 100 mètres, sinon les gens armés qui ont lancé cet ultimatum, « n’assumerons pas la responsabilité des éventuelles conséquences. »

Selon Tymchouk, les occupants fournirons la confirmation écrite de leur ultimatum avant 17h00.

Source : Info-News
Read More

vendredi 7 mars 2014

Info-News

Viktor Ianoukovytch est-il mort ?

Viktor Ianoukovytch
Viktor Ianoukovytch a été vu pour la dernière fois le 28 février 2014, lors d'une conférence de presse à Rostov-sur-le-Don (Russie), quelques jours après avoir fui l'Ukraine.

Selon certaines sources non-officielles, il  aurait été hospitalisé pour un infarctus et son état de santé serait évalué comme « difficile ».

Plus tôt, l'agence de nouvelles ukrainiennes UNIAN a signalé que, selon une source au sein des services secrets, M. Ianoukovytch n'est plus parmi les vivants.

Personnellement, je ne sais pas s'il faut y croire ou pas, mais une chose est étrange, cela fait une semaine que nous n'avons plus de nouvelles de l'ex-président de l'Ukraine. Cependant, lors de sa dernière conférence de presse, il a annoncé qu'il se considérait comme le président légitime de l'Ukraine et qu'il allait revenir pour rétablir la justice.

En même temps, Poutine ne peut pas le laisser se faire interpeller et mettre en examen, car il peut révéler une ingérence directe de Poutine dans le massacre de l'Euromaïdan. Peut-être, en effet, n'est-il plus parmi nous.

Source: Info-News
Read More